data-center-consommation-energie-pollution-numerique

Comment utiliser internet de manière éco-responsable ?

Il y la pollution que l’on voit s’échappant des usines par grands nuages toxiques et il y a celle qui est cachée dans votre ordinateur (qui ne devrait pas faire de nuage toxique, sinon je m’inquiéterais à votre place). Tous les jours, nous utilisons internet et tous les services web associés. Que ce soit pour écouter de la musique sur Spotify, échanger des messages avec WhatsApp ou bien regarder une vidéo sur Youtube. Toutes ces activités polluent à un niveau que vous n’auriez jamais imaginé !

Être ecolo sur internet c’est important !

Pour faire rapide et précis la pollution numérique c’est :

  1. Une émission de CO2 plus importante que le trafic aérien mondial
  2. Matérialisé à l’échelle d’un pays, elle serait le 6eme plus gros consommateur d’énergie
  3. 7% de la pollution mondiale
  4. 10% de la consommation d’énergie mondiale

Autant vous dire que ça commence à faire un bon bilan. Alors il n’est jamais trop tard pour bien faire. Voici quelques astuces pour améliorer votre utilisation de l’outil numérique.

Un petit outil que Greenpeace a mis en ligne, pour consulter les gros pollueurs : http://www.clickclean.org/international/en/

 

1) Trier sa boîte mailGmail-logo-boite-mail-pollution

30 mails dans votre boîte mail = consommation d’une ampoule allumée pendant 24h

Il n’est pas utile de garder tous vos mails. Ils prennent de la place sur les serveurs et par conséquent, ils vous font polluer.

Le mieux dans ces cas là est d’opter pour une boîte mail écologique (oui oui ça existe), qui en plus de vous présenter votre bilan carbone, va garder vos données en sécurité.

lilo-mail-boite-mail-ecologique

Mail Lilo vous permet de garder le contrôle sur toutes vos données, de vérifier votre bilan carbone en fonction des mails présents dans votre boîte mail et la cerise sur le gâteau, ils participent au financement de projet environnementaux.

2) Se désabonner des newsletter

newsletter-pollution-planete

Il est bon de savoir qu’un mail envoyé équivaux à 10g de CO2 (c’est pareil pour la réception, habile).

Alors, le mieux à faire reste déjà de se désinscrire de toutes vos newsletters qui polluent votre boîte mail à longueur de journée.

desinscription-newsletter-pollution-numerique

Pour ce faire, rien de plus simple, vous allez simplement vous rendre tout en bas du mail, pour cliquer sur un lien qui vous mènera à une page de désinscription. Et voilà vous venez de contribuer à sauver la planète !

 

3) Éviter de trop utiliser le cloud

cloud-computing-polluant

En plus d’être dangereux, le Cloud pollue beaucoup, voir énormément. Ce sont des serveurs allumés h24, 7/7j, pour que vous puissiez consulter vos données en ligne, n’importe où et à n’importe quelle heure de la journée.

Les Data Center, qui stockent toutes ces données, consommaient 3TWh en 2015. Depuis les services cloud ont augmentés et se sont énormément démocratisés donc vous pourrez facilement multiplier par 2 ce chiffre en 2019. Pour avoir un petit indice de consommation, 3TWh correspond à la consommation en électricité de la ville de Lyon (rien que ça).

4) Envoyer le moins de données possible

transfert-fichier-polluant

Favoriser les échanges par clé usb si vous le pouvez, plutôt que d’envoyer tous vos fichier par mail. Pour l’envoi de 10 mail, vous consommerez en énergie, autant que 2 ampoules allumées pendant 1 heure.

Une ampoule allumée pendant une heure équivaut à : 

Une requête sur votre moteur de recherche

10 mails envoyés / 3 minutes de musique en ligne (Deezer, Spotify)

3 photos postées sur un réseau social / 100 messages envoyés

5 minutes de vidéo sur Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.